Pour les athlètes, les glucides sont souvent les aliments auxquels ils ont recours lors d'une préparation pour une épreuve de longue distance ou un entraînement intense. Un compte-rendu communiqué par the American College of sports Medicine en Avril 2011 (ACSM ou Université Américaine de Médecine du Sport) identifie une nouvelle option nutritionnelle pour les sportifs d'endurance - la protéine.

Le rapport, intitulé "Effets d'une prise quotidienne de protéine sur la tolérance à l'entraînement intensif" a été publié en Avril de cette année dans la revue scientifique "Medicine & Science in Sports & Exercise®" (Médecine et Science dans le sport et les exercices). L'étude de recherche a été menée par Kevin Tipton, docteur en médecine, et a examiné les effets d'une prise de protéine sur la performance en endurance.

"Les athlètes d'endurance -comme les coureurs ou les cyclistes- se contentent couramment de leur nutrition pour améliorer leur récupération post-efforts"dit le docteur Tipton, un chercheur de l'université de Stirling en Ecosse. "Pendant des années, les athlètes se sont reposés très fortement sur un prise de glucides pour récupérer. Cependant, nous voulions explorer les bénéfices de la protéine."

8 cyclistes aguerris ont effectué deux fois trois semaines de tests, divisées également en entraînement normal, intensif et entraînement de récupération. Durant l'entraînement intensif et celui de récupération, les cyclistes se voyaient attribuer un régime protéique normal ou riche. Ces cyclistes consommaient 1,5g de protéine par kilogramme de masse corporelle dans le régime normal et le double de cette quantité dans le régime riche en protéine.

Les résultats ont indiqué que non seulement le régime riche en protéine améliorait légèrement la performance dans l'endurance des athlètes après entraînement intensif mais aussi réduisait leurs niveaux de stress.

"Une recherche précédente a identifié la tyrosine, un acide aminé présent dans les protéines, comme un propulseur d'humeur" affirmait le Dr. Tipton. "Cependant, nous ne pouvons pas définitivement dire pourquoi les athlètes se sentirent mieux avec une prise de protéine plus importante, il est possible que la disponibilité de la tyrosine dans notre régime riche en protéine a permis d'amoindrir le stress, contribuant ainsi à l'augmentation de la performance".

Tandis que les données préliminaires sont prometteuses, l'équipe espère que une recherche plus poussée sera effectuée afin d'explorer plus avant les bénéfices d'une prise de protéine sur le long-terme pour les athlètes.

Source: American College of Sports Medicine (http://www.acsm.edu)