Bonjour à tous, pardonnez-moi pour cette si longue absence sans aucun post de ma part... il faut que je me rattrape et que j'en mette en ligne plus régulièrement. Je suis en train de m'arracher les cheveux (au sens figuré, j'ai une belle toison... enfin quelques cheveux tous plus rebelles les uns que les autres!) sur mon site internet et, en plus, comme Roland Garros passe par là...

Etude publiée le 26/05 par l'ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'Alimentation, ex-AFSSA)

Selon cette étude, il n'y a aucun aliment miracle contre le cancer, par contre les habitudes alimentaires ont un effet, positif ou non, pour un tiers des cas.

A cet effet, l'agence a publié une liste d'aliments à éviter, tout au moins à limiter:

L'alcool: pour les cancers de la bouche, du larynx et du pharynx, la relation entre consommation et augmentation du risque a été décrite comme "convaincante" selon l'organisme. La quantité d'alcool consommée ainsi que la fréquence sont particulièrement sujettes à vigilance.

La viande rouge et la charcuterie: l'augmentation de risque de cancer colorectal est, selon ce rapport, de 29% par portion de 100g de viande rouge et de 21% par portion de 50g de charcuterie. Le conseil est donc de limiter la consommation de viande rouge à 500g par semaine (tiens ils ne mentionnent pas la charcuterie...) et donc de s'orienter vers viande blanche, poisson, légumineuses, oeufs.

Le sel et les compléments alimentaires à base de bêta-carotène: La sur-consommation de sel influerait sur le cancer de l'estomac et les compléments alimentaires à base de bêta-carotène (appelé aussi provitamine A) peuvent augmenter les risques d'avoir un cancer du poumon. Pour rappel, la vitamine A est un puissant antioxydant, et se trouve être au centre (avec les vitamines C, E ainsi que le sélénium et le zinc) d'une étude (http://www.inserm.fr/fr/presse/communiques/att00005751/suvimax_9012008.pdf) publiée il y a quelques années appelée SU.VI.MAX (Supplémentation en Vitamines et Minéraux Anti-Oxydants) qui s'est déroulée de mars 1994 à mars 2002. Cette étude, dont les conclusions ont été publiées à l'été 2003, montre l'importance d'une supplémentation en anti-oxydants sur les cancers ("Un tiers de cancers en moins chez les hommes qui consomment régulièrement des antioxydants". Les femmes ne présentaient pas de résultats positifs à la prise d'antioxydants car selon l'étude elles étaient moins carencées en anti-oxydants avant l'étude que les hommes.). Donc, même si -vous l'avez deviné- je suis en train de finaliser un site e-commerce de compléments alimentaires (entre autres produits), je suis bien évidemment convaincu de leur utilité mais pour autant cela ne m'empêche pas d'avoir un regard critique.

L'ANSES a également publié des recommendations, qui à mon avis sont de bon sens:

La pratique de l'activité physique: j'en suis un fervent avocat! L'agence prescrit au moins 5 jours par semaine avec 30 mn d'activité d'une intensité comparable à la marche à pied. Autre exercice que vous pouvez faire, prendre les aescaliers au lieu de l'ascenseur: vous faites travailler votre souffle! Le surpoids et l'obésité amènent un risque de cancer de l'oesophage, pancrés, côlon ou du rein. Bref, mangez sain (le plus possible: le plus important est de s'auto-limiter) et bougez!

La consommation régulière de fruits et légumes: l'ANSES reprend la chansonnette du Ministère de la Santé: 5 fruits et légumes par jour. Sans aller jusque-là, prenez des crudités en entrée (sous forme de salades, de soupes, de légumes grillés -par exemple le poivron, la courgette) et complémentez votre dessert avec un fruit (cru ou cuit), ce sera déjà bien.

L'allaitement: peut diminuer le risque du cancer du sein chez la mère (bien évidemment, cela me paraît plus compliqué pour le géniteur). Cela limite l'exposition aux hormones sexuelles (estrogènes et androgènes), qui sont des facteurs reconnus du cancer du sein.


Comme à chaque étude que publie l'ANSES, ou leurs recommendations quotidiennes, le travail est sérieux sans aucun doute mais la méconnaissance dont ils font preuve à chaque fois sur le domaine des compléments alimentaires, me laisse perplexe...