Diet Online, le blog pour être en forme

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - compléments alimentaires

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 16 décembre 2011

Déboucher un pilulier de multivitamines peut conduire à la débauche

Bonjour à toutes et tous!

Chaque fois j'écris que je dois publier plus fréquemment et vraiment je dois m'y tenir!!

Voici la traduction d'un article paru sur un blog américain: Vitals on msnbc.com, l'auteure de cet article est Linda Carroll.

Est-ce que prendre une de ces vitamines peut vous mener vers le chemin d'une mauvaise conduite, d'une mauvaise habitude? Oui disent les chercheurs.


Prendre des compléments peut amener à une santé plus faible, non à cause de ce qu'ils font à votre corps, mais à cause de ce qu'ils font à votre esprit.


Quand des personnes prennent des suppléments, ils ont alors une fausse sensation d'invulnérabilité montre une nouvelle étude. Et cela peut se traduire par une plus grande tendance à se diriger tête baissée vers le sentier des mauvaises habitudes.


L'étude intriguante publiée dans "Psychological Science", a trouvé que des individus n'ont même pas besoin de recevoir de veritables suppléments pour que cette attitude "diabolique" puisse se développer. Ils avaient juste besoin de savoir qu'ils avalaient quelque chose de sain.
Pour leur étude, des chercheurs taïwanais ont donné des pilules placebo à 82 volontaires, il a été dit à la moitié d'entre eux que les pilules contenaient des vitamines. Au reste du groupe, a été dite la vérité - que c'étaient des pilules contenant du sucre. 


La grosse surprise a été quand les chercheurs ont interrogé les deux groupes. Ceux qui prenaient de faux suppléments ont déclaré un plus grand sens de l'invulnérabilité et moisn de désir pour s'entretenir physiquement. Ils étaient aussi plus enclins à s'engager dans des relations sexuelles éphémères, à vouloir prendre des bains de soleil et àparticiper à des beuveries.


A la fin de l'étude il a été annoncé aux deux groupes qu'ils pouvaient choisir entre une nourriture saine et un buffet sans restrictions. Certainement, ceux qui étaient dans le groupe à qui l'on a dit qu'ils avaient pris des suppléments ont dit qu'ils préfèreraient le buffet.
Les découvertes n'ont pas été une surprise pour Leslie Bonci, le directeur du département de nutrition sportive au centre médical de l'université de Pittsburgh.


"Vous constatez cela même chez des athlètes professionnels" déclare Bonci. "Quelquefois, ils attribuent aux compléments des propriétés surhumaines qui les dédouanent de comportements sains (sur le plan nutritionnel et physique). Ils diront, 'Je prends ce complément donc ce que je mange importe peu'".


Bonci rejette la faute sur les publicités qui montrent des personnes en bonne santé prendre des suppléments.Vous ne voyez pas ce type de publicité pour toutes les nourritures qui conduisent en fait à une bonne santé, déclara-t-elle.


Et ces publicités amènent à des attentes déraisonnables.


"Nous affrontons ce problème chaque jour" ajoute-t-elle. "Et ce ne sont pas que des sportifs. Il y a beaucoup de patients qui croient que boire un bouteille est un exercice."
Les gens en sont venus à croire que les pilules guérissent tout, déclare le Docteur Andrew Leuchter, professeur de Psychiatrie et directteur du laboratoire Cerveau, comportement et Pharmacologie de l'université de Californie.


"Nous vivons dans une société qui est très orientée vers la prise de médicaments" affirme le docteur Leuchter. "Les gens croient pouvoir prendre une pilule et que cela va les immuniser contre des choix de vie non sains"


Et enfin il y a le fait que les être humains sont très doués pour garder en tête deux idées contradictoires en même temps. "C'est une de ces bizarreries de la nature humaine", énonce le docteur Leuchter. Nous faisons quelque chose  qui, pensons-nous, va améliorer notre santé, mais en même temps nous sommes contents de faire quelque chose qui peut, à long terme, être nuisible.

Conclusion, je ne dis pas de bannir les suppléments (non je serais fou de me couper les jambes et les bras... quel le nom de domaine du site internet????) mais simplement que rien n'est simple ni magique dans la vie. Donc je répète ce que j'ai déjà dit: faites de l'exercice (aussi simple soit-il) et faites attention à ce que vous mangez!! A ce propos, je vous prépare un article  (d'ici lundi prochain) sur les aliments festifs et leurs bienfaits!

En attendant, préparez bien les fêtes qui approchent!

David

mardi 26 avril 2011

Un article du Parisien/Aujourd'hui en France ou la méconnaissance des compléments alimentaires

Dans un article paru il y a dix jours (http://www.leparisien.fr/societe/la-nouvelle-mode-des-gelules-dopantes-17-04-2011-1410880.php), ce journal confond (et ce n'est guère nouveau dans la presse ou autres media) compléments alimentaires et produits dopants. En effet, le titre de cet article se trouve être : «La nouvelle mode des gélules dopantes ». De quoi parle-t-on ? D'un supplément en gélules contenant de la taurine.

D'où plusieurs choses à clarifier : Qu'est-ce qu'un complément alimentaire ? Que sont les produits dopants ? Qu'est-ce que la taurine ? Quel est son usage ?

La définition sommaire des compléments alimentaires est « les denrées alimentaires dont le but est de compléter le régime alimentaire normal et qui constituent une source concentrée de nutriments ou d’autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique seuls ou combinés, commercialisés sous forme de doses, à savoir les formes de présentation telles que les gélules, les pastilles, les comprimés, les pilules et autres formes similaires, ainsi que les sachets de poudre, les ampoules de liquide, les flacons munis d’un compte-gouttes et les autres formes analogues de préparations liquides ou en poudre destinées à être prises en unités mesurées de faible quantité. » (issue de la directive 2002/46/CE du parlement européen)

La définition d'un produit dopant se trouve être déterminée par une liste des interdictions publiée annuellement par l'Agence Mondiale Antidopage : (http://www.wada-ama.org/fr/Science-et-medecine/Liste-de-substances-interdites/), ces substance sont classées en trois catégories : substances interdites en permanence , substances interdites en compétition, substances interdites dans certains sports. Or, si vous lisez la liste intégrale des substances interdites ( les trois catégories citées ci-avant), la taurine n'en fait pas partie, ni d'ailleurs aucun complément alimentaire (prendre comme exemple la créatine, qui est souvent confondue avec un produit dopant). Donc l'assertion formulée par l'auteur de cet article est fausse. Compléments alimentaires n'égalent pas dopage.

Maintenant venons-en à la taurine : c'est un acide aminé soufré, découvert « dans la bile de bœuf ou taureau en 1827 par les scientifiques allemands Friedrich Tiedemann et Leopold Gmelin6, son nom vient du mot latin taurus (taureau) » (source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Taurine). Elle intervient comme neurotransmetteur (« composé chimique libéré par les neurones, agissant sur d'autres neurones », source : « http://fr.wikipedia.org/wiki/Neurotransmetteur »). Pour faire plus clair : la taurine intervient comme régulateur de l'activité électrique (eh oui, nous avons une activité électrique, preuve en est que nous ressentons l'électricité statique) dans les muscles, le cœur et le cerveau. Permet la réduction d'ammoniaque durant l'effort, ce qui minimise l'apparition de crampes et de courbatures. En outre, la taurine permet également une suppression des tremblements nerveux dûs à la fatigue et une régénération rapide du tonus musculaire. L'apport de taurine par l'alimentation est estimé à 100mg / jour. L'Agence Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) juge que 1000 mg de taurine par jour est le seuil sous lequel aucun effet indésirable est noté.

Alors que penser de la taurine ? Comme vous l'avez lu, la taurine est très utile pour les sportifs et les personnes fatiguées, stressées. Or aujourd'hui, ceux qui consomment de la taurine, que ce soit en gélules -comme le produit présenté dans l'article du Parisien- et sous forme de boissons énergisantes (à ne pas confondre avec des boissons énergétiques, qui sont destinées aux sportifs) comme la fameuse marque d'une écurie de F1, sont des jeunes qui mélangent cela avec de l'alcool, qui a pour effet de retarder la fatigue et donc de moins percevoir les effets de l'alcool et également il est noté une augmentation du rythme cardiaque. Donc, en conclusion, la taurine n'est pas un produit dopant, bien au contraire, mais attention à son utilisation !