L'idée de chrononutrition a été inventée par le docteur Alain Delabos en 1986. Ce n'est pas un régime stricto sensu mais plutôt un moyen rééquilibrer l'alimentation.

Principe : je vous évoque cela à nouveau mais cela s'évère souvent très utile : « petit-déjeuner de roi, un déjeuner de prince et un diner de pauvre ». Cette méthode ne proscrit pas d'aliments donc il est possible de manger de tout en suivant, bien évidemment, des règles.

Comment suivre ce régime ?

Une importance particulière est donnée au timing : le fait de manger l'aliment approprié au bon moment de la journée. Il s'agit ppour cela de suivre l'horloge biologique, qui régit notre organisme. Ce qui permet, selon le docteur Delabos, de reprendre un rythme plus naturel, que nous avons tendance à négliger de nos jours.

De ce fait, des règles de nutrition simples ont été établies de façon à connaître à quel moment il faut manger les aliments. Ce qui se résume en ceci : manger des aliments gras le matin, faire un déjeuner dense, consommer du sucré dans l’après-midi, et de dîner léger. Le résultat en serait un rééquilibrage de l’alimentation permettant de rester mince et en pleine forme tout au long de la journée.

Concrètement, comment cela se traduit ?

Le matin, le corps a besoin de récupérer des forces suite à la nuit et de l’énergie nécessaire pour tenir toute matinée. Il faut pour cela lui apporter des aliments gras, et éviter les aliments sucrés (car les sucres rapides entravent l'assimilation des gras). Remisez donc au placard les céréales très sucrées et au réfrigérateur la confiture. Place au fromage, au pain, au beurre, à la charcuterie et aux œufs par exemple.

Au déjeuner, un plat unique et complet est privilégié, sans entrée, ni fromage ou dessert. Un plat associant viande ou poisson et féculents (riz, frites, pâtes, …) permet de rassasier l’organisme et d'éviter le coup de pompe de l’après-midi. Les féculents peuvent être remplacés par des légumes verts.

Le goûter, non obligatoire, se compose d’aliments sucrés (chocolat, fruits frais ou secs, jus de fruit, …). Il faut éviter au goûter les graisses animales : pas de yaourt, de beurre, de fromage, de biscuits, de viennoiseries, et ainsi de suite. Ce goûter doit être pris seulement si vous avez faim.

Quant au dîner, il est facultatif. Si le goûter vous a rassasié et que vous n'avez pas faim ensuite, inutile de vous sustenter selon cette méthode. Et si dîner il y a, celui-ci doit être léger, c'est-à-dire être pauvre en graisses et sucres. Idéalement, il doit être composé de protéines animales (poisson ou viande blanche) et de légumes verts. La part de protéines animales doit être supérieure à la part de végétaux. Le fait de diner léger permet de mieux dormir, et donc de se réveiller en forme le lendemain.

Critiques : le régime semble tout à fait équilibré, l'apport en protéines est suffisant, l'apport en glucides également (que ce soit par le petit-déjeuner ou par le dîner) et en lipides aussi. Le seul hic, selon moi, c'est le repas de midi : étant un fan de dessert(s), cela me frustre quelque part car n'oublions jamais qu'en fait un régime n'est efficace que si vous rééquilibrez votre alimentation par la suite et modifiez votre style de vie en y introduisant un peu, voire plus, d'exercices ! Je n'insisterai jamais assez là-dessus !