Cela peut paraître simple en effet, cependant le corps obéit à un rythme biologique, il est programmé sur 24 heures (chronobiologie: étude des rythmes naturels du corps). En cause, l'hypothalamus (glande endocrinale: qui sécrète des hormones) qui, du fait de sa fonction, a des répercussions sur notre corps entier (rythme cardiaque, tension artérielle...), ce qui fait que nous sommes plus performants intellectuellement et physiquement selon les moments de la journée.

Le matin: au lever, période idéale pour faire du sport, car c'est le moment du mouvement après la nuitée. En outre, aspect non négligeable pour les sports à dominante technique (golf, tennis, sports de combat, gymnastique, danse...), c'est le moment où l'on mémorise le mieux. Il existe aussi la possibilité de faire du sport un peu plus tard aux alentours de 10h, car nous fabriquons à ce moment-là plus de cortisol (hormone ayant un rôle dans la régulation du métabolisme des graisses lipides et glucides. Pour plus de détails, voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Cortisol). Ce qui nous avantage doublement: condition cardio-respiratoire très bonne car nos poumons sont bien dilatés notamment donc cela favorise les sports d'endurance et le cortisol du fait de son rôle facilité le travail des graisses.

A midi: cela permet d'avoir un maximum de lumière en faisant s'entraînant à l'extérieur , cela jouant un rôle (connu) dans la prévention de la dépression. Attention toutefois à ne pas pratiquer après avoir mangé (respecter le temps de digestion qui doit être de trois heures et respecter notre horloge biologique, qui prévoit une phase de récupération après les efforts du matin et pendant les heures les plus chaudes de la journée).

De dix-sept à dix-neuf heures: A partir de 16h nouveau pic de vigilance et notre puissance musculaire est à son maximum vers 17h, c'est le moment de pratiquer des sports de force (musculation, haltérophilie, body-building...). Attention aux sports de combat et défis sportifs après 18h, selon le docteur Duforez (médecin du sport et du sommeil au centre du sommeil et de la vigilance de l'Hôtel-Dieu, Paris) cela échauffe le corps et l'esprit. Pour les autres disciplines, pratiquez les sans aucun problème jusqu'à trois ou quater heures avant le coucher, ce qui diminue le temps de sommeil paradoxal au profit du sommeil profond, plus réparateur.

Donc vous avez compris, à vos montres, prêts, partez!

Les indications données sont générales, chaque personne ayant un rythme de sommeil différent peut calculer cela en mesurant cela en heures: le pic de vigilance est atteint trois heures après le réveil et donc votre journée s'articulera en fonction de cela.